Professionnels

Comprendre la distinction entre eaux ménagères et eaux vannes en assainissement

Dans presque toutes nos activités quotidiennes, on fait usage d’eau. En cuisine ou dans la salle de bain, l’usage de l’eau se fait encore plus ressentir. Après usage, l’eau s’use naturellement. Elle s’use tellement qu’il n’est plus vraiment conseillé d’en faire usage sans précautions. Les eaux usées existantes sont multiples. On en note principalement 2 : les eaux de vanne et les eaux ménagères. Qu’est-ce qui caractérise chacun de ces types d’eau usée ? Qu’est-ce qui les différencient ? Retrouvez des réponses dans ici.

Les eaux ménagères : définition et caractéristiques

Avant tout, il convient d’expliquer ce qu’on entend par eaux ménagères. Les eaux ménagères ou domestiques sont les eaux usées de la maison. Elles proviennent de différentes sources d’usage. L’eau de la lessive est un exemple palpable d’eau ménagère. L’eau de la douche est aussi considérée comme une eau ménagère. On peut ajouter à la liste les eaux de la douche, du lavabo et de la baignoire. Ces différentes formes d’eaux usées contiennent très peu de polluants. Elles peuvent alors être réutilisées dans les chasses d’eau.

A voir aussi : Hommage à un défunt avec une plaque funéraire personnalisée

En-dehors des différentes formes d’eaux déjà citées, il en existe plusieurs autres. Parmi ces dernières figure l’eau de la piscine. Cette eau contient plus de déchets que les formes d’eau précédemment citées. Les passagers de la piscine y laissent un important taux de graisse. Des mèches de cheveux sont également laissées au passage dans la piscine. Les eaux de la cuisine sont aussi considérées comme eaux ménagères. Elles contiennent beaucoup plus de polluants que les formes d’eaux usées déjà citées. On y trouve souvent de la graisse, des dépôts d’aliment. Aussi, elles propagent une très mauvaise odeur.

A lire également : Trouver le bon opticien en région de Castelnau-le-Lez : ce qu'il faut savoir

Les eaux vannes : définition et caractéristiques

Vous avez précédemment pris connaissance de la présentation des eaux ménagères. À présent, vous allez découvrir des informations sur les eaux de vanne. Les eaux de vanne font des différents types d’eaux usées. La plupart des eaux noires ou de vanne provient des toilettes. Leur constitution est de ce fait très facile à deviner. Provenant des toilettes, ces eaux sont essentiellement composées de matières fécales. Elles sont également constituées d’urine et d’eau.

En plus de l’urine, des matières fécales et de l’eau, l’eau de vanne contient des substances chimiques. On y retrouve très souvent quelques traces de médicaments. Comparées aux eaux ménagères, les eaux de vanne sont beaucoup plus polluées. Leur réutilisation est très peu recommandée.

Différences entre les eaux ménagères et les eaux vannes

La différence entre les différents types d’eaux usées sont flagrantes. D’abord, les eaux de vanne peuvent être réutilisées après traitement. Elles s’avèrent aussi très peu polluées comparer aux eaux de vanne. Pour cause, elles sont issues d’utilisations plus saines. Les eaux ménagères comme déjà indiquer, proviennent des douches. Elles proviennent de la cuisine, de la baignoire, de la piscine, etc. On y retrouve très peu de germe ou de rejets organiques. C’est ce qui explique d’ailleurs la possibilité de réutilisation de ces eaux.

Les eaux de vanne quant à elles proviennent des toilettes. Elles rassemblent à cet effet plusieurs déchets organiques. Ces déchets sont susceptibles d’être porteur de germes pathologiques. Il est donc très risqué de réutiliser les eaux de vanne. Notez que les eaux de vanne sont les eaux les plus polluantes au monde. Elles sont dotées d’une odeur infecte.

Cela dit, la différence est simple. Contrairement aux eaux de vanne, les eaux ménagères peuvent être réutilisées. Aussi, elles proviennent de différentes sources d’utilisation.