Grossesse : peut-on prendre du Donormyl ?

Le Donormyl est recommandé et prescrit aux femmes enceintes qui souffrent d’insomnies et de nausées. Il s’agit d’un médicament classé dans la catégorie des hypnotiques. Ce somnifère est composé en partie d’antihistaminique dont le rôle est sédatif. Cependant, ses effets atropiniques justifient qu’il puisse être parfois contre-indiqué et expliquent certains symptômes indésirables.

Il est très courant qu’une femme enceinte subisse des insomnies et des nausées. Pour un nombre important d’entre elles, ces troubles sont difficilement supportables, notamment lors des 3 premiers mois de grossesse. Si l’usage de la patience est conseillé le plus souvent par les médecins, il est cependant possible de demander un médicament qui puisse soulager les symptômes. Un large choix de médicaments existe, dont le Donormyl.

A lire en complément : Quels sont les boissons à éviter pendant la grossesse ?

Quels effets provoquent le Donormyl chez une femme enceinte ?

Le Donormyl contient de nombreux ingrédients dont parmi eux, de l’eau purifiée, du lactose monohydrate, du sodium, de l’acide citrique anhydre ou encore de l’hypromellose.

Il est possible de se faire prescrire du Donormyl pendant une grossesse mais seulement après une consultation chez votre médecin. Si la prise du médicament a lieu dans les derniers mois de grossesse, le futur bébé sera particulièrement surveillé.

Lire également : Comment baisser le taux de sucre dans le sang rapidement ?

Le manque de sommeil fait partie des complications prénatales que peut subir une femme enceinte, ce qui lui cause d’autant plus de fatigue et accroît sa mauvaise humeur ainsi que son niveau d’anxiété. Le Donormyl peut donc calmer ces états et soulager la future maman de ces troubles.

Pourquoi les femmes enceintes souffrent de nausées ?

Les causes de la nausée sont relatives à différents facteurs. Parmi elles, notons :

  • L’augmentation du niveau de l’hormone bêta-HCG. Confirmée par de nombreux médecins, l’hypothèse est que cette hormone de grossesse est produite au moment de la nidation et qu’elle active une zone du cerveau responsable des vomissements et des nausées.
  • L’accroissement de quelques organes augmente la quantité de thyroxine, d’oestrogènes ou encore de progestérone. Ces différentes hormones provoquent une hausse de la sensibilité de l’odorat. Cela a pour conséquence de rendre la femme enceinte plus sujette aux nausées.

On émet également l’hypothèse que l’estomac contribue à l’activation des nausées. En effet, par le ralentissement de son activité musculaire sous l’effet des hormones, les nausées seraient plus fortes. Les mouvements étant moins importants, ce qui se trouve dans l’estomac remonte et cause donc des nausées. On suppose aussi que l’existence de bactéries dans l’estomac le long des parois causerait une irritation et donc des vomissements.

Précisons tout de même que les nausées ne représentent pas de risques pour les futures mamans, même si elles sont source de fatigue. Des cas plus graves de nausées existent mais ils sont rares et touchent moins de 2% des femmes enceintes. Cette forme plus grave de vomissement s’appelle l‘hyper Emèse gravidique. Les conséquences sont la déshydratation et la perte de poids, c’est pourquoi une hospitalisation est effectuée dans ce cas.

Lutter contre les nausées et les vomissements pendant sa grossesse

Si vous souhaitez vous abstenir de prendre du Donormyl, vous pouvez suivre ces quelques conseils :

  • Manger suffisamment et régulièrement, la faim favorise les nausées. Ayez toujours quelque chose à manger sur vous.
  • Sélectionner la nourriture qui vous attire et écartez celle dont l’odeur vous est désagréable. Les aliments tels que les épices, le café ou les aliments gras sont souvent cités par les femmes enceintes.
  • Les aliments contenant beaucoup de protéines diminueraient les nausées.
  • Boire de l’eau un moment avant ou après son repas, afin d’éviter l’impression d’avoir le ventre plein alors que vous n’avez pas mangé.
  • Préférez les lieux aérés où il y a peu de gens. Les endroits remplis de monde peuvent donner la sensation d’étouffer et causer des nausées.
  • Avoir une bonne hygiène dentaire. Vous éviterez ainsi d’avoir des aliments bloqués auxquels vous serez sensible.
  • Bien dormir puisque la fatigue favorise les nausées.

Si malgré ces recommandations appliquées, vous subissez des nausées, un traitement sera alors une solution appropriée. Le Donormyl ou la métoclopramide sont autorisés en France.

Lutter contre les insomnies pendant la grossesse

Le Donormyl a l’avantage de combattre également l’insomnie. Une femme enceinte a souvent des difficultés à passer de bonnes nuits le premier et troisième trimestre. L’anxiété ne l’aide pas à se reposer alors qu’un bon sommeil est important.

Ce sont les changements hormonaux qui troublent le sommeil et provoquent des insomnies. Il arrive que la présence du foetus au niveau de l’utérus pousse la vessie, ce qui incite la future maman à uriner plus souvent dans la nuit par exemple. Cette modification du rythme trouble le sommeil et le repos. Ce dernier est de moindre qualité. Les insomnies sont causées aussi plus tard par des douleurs physiques telles que des crampes ou un mal de dos. Cela n’arrange pas la qualité des nuits.

Là encore, si vous souhaitez vous passer d’un traitement, vous pouvez :

  • Maintenir un rythme de sommeil et ne pas vous coucher trop tard.
  • Evacuer au maximum votre stress.
  • Changer de posture de sommeil les 3 derniers mois de grossesse, en optant pour une position allongée sur le côté gauche. Cela favorise la circulation du sang vers le coeur.
  • Eviter de boire et vider votre vessie avant de vous coucher.