Santé

Tout savoir sur la dépendance et la perte de l’autonomie

Tout savoir sur la dépendant et la perte de l’autonomie

La perte de l’autonomie est une situation très présente en France. Sur le territoire, plus de 15 % des personnes âgées de 60 ans au moins sont atteints de dépendance. Si les cas sont nombreux, dépendance et perte de l’autonomie restent malheureusement des concepts plein de mystères pour beaucoup en France.

Vous aussi vous avez des interrogations sur la signification, les causes et les degrés de perte de l’autonomie ou encore les solutions disponibles pour les personnes dépendantes ? Lisez cette ressource pour tout savoir sur la dépendance et la perte de l’autonomie.

A lire en complément : Compléments alimentaires pour sportifs : mythes et réalités

Dépendance et perte d’autonomie : que comprendre de ces deux termes ?

La perte de l’autonomie désigne la perte chez une personne de la capacité à effectuer toute seule des actes de vie courante comme la toilette, l’habillement, le déplacement, etc. Toutes les tâches de vie courante que les personnes dépendantes ont du mal à effectuer sont recensées sur https://www.essentiel-autonomie.com/sante-mon-proche/qu-est-ce-que-dependance-perte-autonomie.

Puisqu’elles sont désormais incapables d’assurer elles-mêmes leur soin au quotidien, les personnes touchées par la perte de l’autonomie ont besoin de l’assistance d’une tierce personne. C’est pour cela qu’on parle de dépendance. Une personne dépendance est donc une personne qui a besoin d’aide au quotidien pour profiter d’un bon confort de vie.

A voir aussi : ASH : des agents indispensables en milieu hospitalier

Les premiers symptômes de la perte d’autonomie sont des troubles physiques. Il peut s’agir de fatigue, de perte d’équilibre, de difficultés à se tenir debout, etc. Les troubles psychiques comme l’altération de la mémoire et les changements d’humeur peuvent également être des signes annonciateurs de la dépendance.

Quelles sont les causes de la perte d’autonomie ?

Les cas de perte de l’autonomie recensés en France possèdent des causes variées. Le plus souvent, c’est l’âge, le facteur clé. Lorsqu’on prend de l’âge, on est plus vulnérable à la perte de l’autonomie. C’est justement pour cette raison que les personnes âgées représentent la grande majorité des personnes dépendantes.

Les accidents et la maladie sont également des causes fréquentes de perte de l’autonomie. La maladie de Parkinson ou encore Alzheimer en sont des illustrations. Les accidents de la route, et même les accidents de travail peuvent également causer des dégâts importants pouvant entraîner une dépendance.

Tout savoir sur la dépendant et la perte de l’autonomie

Beaucoup l’ignorent, mais les chocs psychologiques sont également des causes de perte de l’autonomie. Les situations les plus fréquentes sont la perte du conjoint et l’échec professionnel. Il est à noter que la dépendance peut être brutale ou progressive. Dans les deux cas, un outil efficace existe pour diagnostiquer la portée de la perte de l’autonomie et orienter vers la prise en charge appropriée.

Quels sont les degrés de dépendance ?

Toutes les pertes de l’autonomie ne sont pas identiques. Certaines dépendances sont plus prononcées que d’autres. Suivant les cas, l’assistance requise et les soins appropriés ont un coût différent. Logiquement, plus le besoin d’aide est important, plus élevé est le coût de la prise en charge.

Pour apprécier le degré de perte de l’autonomie d’une personne âgée, on calcule son Groupe Iso-Ressources grâce à la grille AGGIR. Le calcul se fait par un professionnel de la santé après observation su patient.

Des 6 GIR de l’outil de mesure du degré de dépendance, les personnes catégorisées en GIR 1 et 2 sont les plus touchées. Très dépendantes, elles présentent une mobilité réduite et sont confinées au lit ou dans un fauteuil. Elles requièrent donc une assistance quotidienne continue.

Ce qu’il faut retenir ici, c’est que l’appréciation du degré de dépendance s’effectue par un spécialiste. C’est une étape obligatoire pour assurer la sécurité et la bonne prise en charge de la personne dépendante.

Quelles solutions pour les personnes en perte d’autonomie ?

Plusieurs solutions sont exploitables aujourd’hui pour prendre soin d’une personne dépendante. Suivant les situations, il est possible d’opter pour l’aide à domicile ou le transfert en EHPAD. Chaque approche possède son lot d’avantages. Les points importants à prendre en compte pour faire un choix éclairé sont alors le coût de la prise en charge et les conditions favorables au bien-être du patient.

La prise en charge d’une personne atteinte de la perte d’autonomie est très coûteuse. Beaucoup de ménages ont notamment du mal à régler les frais liés à l’assistance des personnes dépendantes. Heureusement, des aides financières sont prévues pour alléger le coût de la dépendance. Il s’agit de l’Aide Sociale à l’Hébergement, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie et des services de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse.