Quelles différences entre le cannabis thérapeutique et le CBD légal ?

Produit controversé, le cannabis continue de susciter de vifs débats de par le monde. Légalisé au Canada pour ses vertus thérapeutiques, il y est aussi consommé à des fins récréatives. À l’opposé du Canada, la France, à l’instar de beaucoup d’autres pays européens, a simplement opté pour une légalisation du cannabis thérapeutique. Pour comprendre ces divergences de vues, suivez-nous pour un tour d’horizon complet des différences majeures entre le cannabis thérapeutique et le cannabis légal CBD.

Différences sur le plan des variétés

Pour cerner l’attitude des nations face au type de cannabis à légaliser, il est important de faire appel aux différentes variétés de cannabis. Dans cette optique, retenez qu’il existe deux grandes variétés de cannabis, à savoir : le cannabis sativa et le cannabis indica.

A découvrir également : Comment faire une infusion de CBD ?

Les deux sont classés dans une sorte de catégories appelées spectre, ce qui favorise leur distinction. En plus de leurs saveurs, les autres critères pris en compte pour les caractériser sont : le type de croissance et l’effet qu’il procure.

Alors que les sativas sont facilement reconnaissables par leur grande taille, les indicas brillent par leur rapidité de floraison. Il leur faut environ 45 à 60 jours, contre 60 à 90 chez les sativas pour atteindre la floraison.

A lire également : Comment booster son taux de testostérone ?

Il vous suffit de quelques clics sur le Net, et vous avez accès à toutes les informations utiles sur ces deux variétés de cannabis.

Notons pour finir que les indicas sont reconnus pour leurs effets relaxants et tranquillisants. Voilà pourquoi ils sont recommandés pour le traitement :

  • Des douleurs musculaires et articulaires ;
  • Des douleurs provoquées par les menstrues ;
  • Des troubles de sommeil ;
  • De la neuropathie ;
  • Etc.

Prisés pour leurs effets énergisants et euphorisants, les sativas représentent de véritables stimulateurs du cerveau. Ils favorisent en effet la production de la dopamine, l’hormone responsable des sensations de plaisir. Comme vous l’aurez compris, son usage régulier peut entraîner une forme de dépendance avec de graves conséquences sur la santé.

Différences selon les modes d’administration

Le cannabis, qu’il soit thérapeutique ou CBD légal, est administré sous différentes formes. La grande différence réside dans les objectifs du consommateur. Pour preuve, on ne peut profiter pleinement des vertus thérapeutiques du cannabis en inhalant sa fumée.

Une bonne assimilation des substances actives de la plante passe par le respect de certaines conditions. À l’inverse donc d’une consommation à usage récréatif, pour profiter pleinement des vertus thérapeutiques du cannabis, celui-ci est administré soit par :

  • Application de crème sous forme d’huiles ou de lotions pour le corps, afin de produire une action efficace et ciblée ;
  • Prise de produits confectionnés sous forme de gélules, cookies ou thé en vue d’obtenir une efficacité d’action qui dure dans le temps ;
  • Etc.

Notons que la forme la plus prisée des consommateurs de cannabis à des fins récréatives, c’est l’inhalation de la fumée. Ce mode d’administration se révèle l’un des plus dangereux en raison de ses impacts sur la santé. Il introduit notamment de nombreuses substances toxiques dans les poumons.

En somme, les modes d’administration déterminent les effets du cannabis sur les personnes qui les consomment. C’est dire donc qu’ils représentent l’une des différences majeures entre le cannabis thérapeutique et le CBD légal.