cbd

Les éléments indispensables pour fabriquer soi-même son e-liquide CBD

Le vapotage reste une expérience très intéressante qui fait le bonheur de beaucoup de personnes. Toutefois, les recharges de votre e-cigarette nécessitent parfois de grosses dépenses. Opter pour une fabrication maison vous permet par contre de limiter les coûts liés à la fabrication de votre e-liquide. Vous pourrez ainsi choisir vos ingrédients et vos saveurs selon vos goûts. Voici les différents éléments nécessaires pour concocter votre e-liquide.

Un booster

Le Booster CBD vous permet d’ajouter un taux de nicotine précis à votre e-liquide. Le booster de nicotine doit être ajouté directement à la base pour se mélanger ensuite au concentré d’arôme.

A lire en complément : Travailleurs : comment éviter les accidents de travail ?

Il n’est en réalité pas différent de la base neutre, le booster de nicotine étant une solution de base neutre qui se fait compléter par une solution nicotinique.

La base

Encore appelée « base neutre », la base de votre e-liquide peut être constituée de nicotine ou non, selon de vos préférences. Cependant, elle demeure nécessaire dans la composition d’un e-liquide, car elle représente 80 à 90 % de la solution finale. La base étant neutre par nature, elle ne possède aucun goût. C’est l’élément (avec son taux de PG/VG) qui sous-tend la sensation retrouvée à la gorge. En fonction de l’équilibrage des taux de la base, le goût sera également impacté de même que la texture et l’intensité de la vapeur.

Lire également : Chérie, nourriture miracle ?

Le choix du taux de PG/VG est primordial lorsqu’il s’agit de définir le type de vape que vous désirez vous approprier. En réalité, le PG est le taux de Propylène Glycol alors que le VG indique le taux de Glycérine Végétale. En mélangeant les deux composants, vous obtenez un « hit » (la sensation ressentie dans la gorge) idéal pour vos goûts et la quantité de vapeur souhaitée.

Un concentré

Le concentré représente l’arôme qui procurera la saveur à la vape. Entre fraise, menthe ou encore vanille bourbon, faites le choix en fonction de vos goûts. Les concentrés d’arôme se déclinent généralement en cinq parties dont les catégories « classic », « gourmandes », « boissons », « mentholées » et « fruitées ».

Un additif

L’additif reste optionnel et s’ajoute à la préparation lorsque certains concentrés d’arômes devraient être relevés pour parfaire le goût. Par ailleurs, il aide à apporter une certaine « fraîcheur » au contenu ou à le sucrer.

La nicotine

Le taux de nicotine à choisir dépend directement de vos habitudes de consommation. Sachez que :

  • 0 mg est approprié à un non-dépendant aux effets de la nicotine ;
  • 6 mg correspond à un vapoteur affichant une faible dépendance aux effets de la nicotine ;
  • 12 mg sont adaptés à un vapoteur présentant une dépendance moyenne aux effets de la nicotine ;
  • 16 à 18 mg sont conseillés au vapoteur très dépendant aux effets de la nicotine.

Pour obtenir une meilleure base nicotine fait maison, dirigez-vous vers les calculatrices en ligne. Vous devrez ensuite renseigner le taux de nicotine souhaité et la quantité de base finale désirée.

Les accessoires nécessaires à la fabrication de l’e-liquide DIY

Le recours à certains accessoires se révèle nécessaire lors de la préparation de votre liquide DIY. Le défaut de matériel nécessaire à cette fabrication pourrait conduire à des résultats non escomptés. Pour une expérience réussie, vous devez impérativement pour procurer :

  • Des seringues : pour le prélèvement et l’assemblage des solutions ;
  • Des protections : pour réaliser les mélanges plus facilement et de manière optimale ;
  • Des flacons vierges : pour le stockage de l’e-liquide.

En cas d’absence d’accessoires de protection adaptés, n’hésitez pas à vous abstenir de l’utilisation de la nicotine, source de brûlures et d’irritations. En fonction de vos besoins, vous pouvez aussi fabriquer votre e-liquide sans arôme ou encore réaliser une combinaison de deux ou plusieurs arômes différents.