Santé

Les différentes techniques d’augmentation mammaire

De nos jours, la majorité des femmes cherchent à faire une augmentation mammaire. Plusieurs raisons sont à la base de cela. Il y a par exemple, une poitrine tombante en raison de l’âge ou après la grossesse et l’allaitement, mastectomie, etc. À cet effet, il existe donc plusieurs manières de faire une augmentation mammaire. Découvrez à travers cet article, les différentes techniques pour faire une augmentation mammaire.

Augmentation mammaire par prothèses

Il s’agit là d’une technique originale et qui est très répandue. Cette technique est généralement proposée aux femmes qui ont besoin d’une augmentation significative du volume de leur poitrine. C’est-à-dire, au-delà de deux bonnets.

A voir aussi : Que ressort-il du contrôle médical du CBD par le ministère de la Santé?

Ce sont des prothèses qui se présentent sous forme de gel de silicone de dernière génération. Cela est utilisé pour avoir un résultat au toucher et à la vue très naturelle et très proche du sein véritable.

Cette technique ne s’accorde pas avec tous les corps. Cela signifie qu’il y a pour certaines personnes courent des risques de rejet. Mais, ces rejets sont des phénomènes assez rares. Dans la plupart des cas, les prothèses sont parfaitement tolérées par les patientes.

A lire aussi : Prothèses auditives prises en charge par l'Assurance Maladie

Augmentation mammaire par lipofilling (injection)

Pour faire une augmentation mammaire naturelle, il est possible de procéder par injection de graisse dans les seins. Cette augmentation se fait sans prothèses mammaires donc sans corps étranger. Pour faire cette augmentation, on prélève d’abord par liposuccion la graisse de la patiente qu’on lui injecte au niveau des seins.

Lorsqu’on parle du lipofilling mammaire, cela consiste à faire augmentation plus modérée du volume de la poitrine qu’avec des prothèses mammaires. Cela est dû à la  résorption systématique d’une partie de la graisse injectée.

De manière générale, cette technique permet de faire une augmentation de volume équivalant à une prothèse de 200-250 cc maximum. Cela équivaut entre 1 et 2 bonnets d’augmentation.

En dehors de l’augmentation discrète de volume, le lipofilling des seins est aussi utilisé pour corriger certains problèmes. Il y a par exemple une asymétrie, une malformation ou un problème de développement de la glande mammaire.

Augmentation mammaire par implants d’apparence naturelle

Parmi les nombreuses solutions pour faire une augmentation mammaire, figure le recours à la chirurgie esthétique. Il s’agit d’une solution qui prime, la plus connue et la plus utilisée.

Parfois, les femmes qui ont recours à chirurgie esthétique veulent que la différence se remarque. Mais on constate que la majorité des femmes désirent plutôt une augmentation mammaire naturelle, avec un résultat subtil.

Pour livrer un résultat qui correspond à ce type d’attentes et de demandes, il existe plusieurs paramètres d’une chirurgie peuvent être travaillés. Ainsi, cela débute par les implants eux-mêmes. C’est-à-dire, qu’ils peuvent être fabriqués avec différents produits. Mais l’usage du gel de silicone et l’hydrogel offrent des résultats plus naturels que la solution saline.

Avec cela, les effets seront moins artificiels si on opte pour des implants de forme anatomique plutôt que ronds. À cela s’ajoute la taille qui est aussi un autre élément important. Pour avoir un résultat qui semble naturel, il vaut mieux viser un bonnet de taille moyenne, plutôt qu’un très gros volume.

Mais, il est remarqué que de nos jours, les implants sont souvent glissés sous le muscle pectoral, plutôt que derrière la glande. En effet, cela dépend de la masse adipeuse qui est déjà présente dans les seins.

Lorsque les implants sont placés sous les muscles, ceux-ci sont recouverts par une plus grande quantité de tissus. Avec tout ça, le mouvement des seins semble donc plus naturel.

Augmentation mammaire par une solution de remplacement

Le lipogreffe est également une méthode d’augmentation mammaire par chirurgie considérée comme naturelle. Le lipogreffe consiste à prélever des tissus adipeux dans une autre partie du corps. Le prélèvement se fait généralement sur les fesses ou les cuisses, pour les réinjecter dans la poitrine.

Cette technique d’augmentation offre un résultat modéré, car il est difficile d’obtenir une augmentation correspondant à plus d’un bonnet. Il est constaté que les femmes qui désirent une augmentation mammaire naturelle souhaitent rarement une poitrine de gros volumes.

L’avantage de cette technique est que le gras réinjecté dans les seins a tendance à se résorber. Et parfois, le résorbe jusqu’à la moitié de la masse injectée.