Santé

Hallux valgus : comment gérer la douleur ?

Le domaine scientifique ne cesse d’évoluer. Aussi, nous notons l’apparition de nouvelles pathologies. Et ce, à l’instar de le hallux valgus. C’est une pathologie observée chez un certain nombre de personnes. En outre cette pathologie peut s’avérer douloureuse. Mais qu’est-ce que le hallux valgus ? Et comment les personnes qui en souffrent, parviennent à gérer la douleur. Telles sont les interrogations auxquelles nous essayerons d’apporter des éléments de réponses à travers cet article.

Qu’entendons-nous par hallux valgus ?

Le Hallux valgus est communément appelé l’oignon. Il s’agit en fait d’une déformation que vous retrouverez au niveau des pieds. Soulignons que le hallux est le mot scientifique qui désigne « gros orteil ».  Cela signifie donc une déviation de la première phalange (le gros orteil) vers l’intérieur. Et ce, avec très souvent des orteils qui vont passer en dessous ou au-dessus. Il peut donc s’agir du deuxième ou du troisième orteil au niveau du pied. De plus, il va évoluer tout au long de la vie et entrainer d’autres déformations. En effet, l’orteil déformé va toucher voire pousser les autres orteils qui vont finir en griffes. Pour être atteint de cette pathologie, il n’y a pas d’âge défini.

A lire en complément : Quelles sont les séances en téléconsultation qui peuvent être remboursées par la sécurité sociale ?

Par ailleurs, cette déformation entraine une inflammation et donc une douleur. Les facteurs de risque les plus fréquents sont les chaussures à talons hauts, les chaussures étroites mais également l’âge et l’hérédité. Lorsque la déformation s’aggrave, le hallux valgus devient douloureux. Toutefois, il peut être gênant même lorsque la déformation est peu remarquée.

Comment gérer la douleur causée par le hallux valgus ?

Le premier traitement est d’abord d’adapter son chaussage. Autrement dit, il faudrait porter des chaussures moins étroites et plus confortables. Aussi, vous pouvez consulter un podologue qui pourra faire des orthèses. De ce fait, en cas de gène, la première personne à consulter est bel et bien le pédicure-pédologue. Et ce, dans le cadre des soucis causés par le hallux valgus. Pour gérer la douleur liée à le hallux valgus, le pédicure-pédologue peut compenser les choses. Et ce, en faisant des semelles orthopédiques ou des appareillages d’orteils.

A lire aussi : Quel est le but de la médecine ?

Par ailleurs, il faut alors consulter un chirurgien spécialisé. Et ce, lorsque les chaussures ont été : adaptées et que la douleur persiste ou s’aggrave. Soulignons qu’il ne s’agit pas de chirurgie esthétique. À cet effet, il revient au pédicure-pédologue de définir la nécessité ou non de faire recours à la chirurgie orthopédique. Soit l’hallux valgus vous pose un problème esthétique, douloureux ou présente un retentissement sur le reste du pied. De ce fait, il existe de nombreux traitements chirurgicaux. Au nombre de ceux-ci, nous avons la chirurgie mini-invasive et percutanée.

En quoi consiste l’intervention de la chirurgie du pied ?

L’acte chirurgical se passe sous anesthésie locorégionale. Autrement dit, seuls la jambe et le pied sont : endormis. Ensuite, le chirurgien effectue une courte incision d’environ 1,5 cm. Et ce, afin de réaliser une ostéotomie du premier métatarsien et de la phalange pour pouvoir réaxer le hallux. Les fragments osseux sont : alors fixés avec ou sans matériel. Mais le plus souvent, cela se fait à l’aide d’une vis. Puis, sont : maintenus dans un pansement humide qui sera laissé en place pendant 15 jours.

Quelques heures après l’intervention, le patient retourne à son domicile. Il marche à l’aide d’une chaussure adaptée qui lui sera : prescrite au préalable. C’est donc une intervention ambulatoire. En outre, les consignes post-opératoires, les ordonnances, les courriers de sortie sont : donnés à la sortie du service. Un traitement antalgique ainsi qu’un traitement anticoagulant sont donnés. Par la suite, le patient est revu en consultation, 15 jours après l’opération et pour refaire le pansement. Il est revu au bout d’un mois pour effectuer une radio de contrôle.

Quid des suites opératoires et des éventuelles complications ?

Il faudra compter entre 6 et 8 semaines pour pouvoir se rechausser normalement. Aussi, ce temps vous permettra de pouvoir reprendre votre activité professionnelle, vos activités quotidiennes ou vos activités sportives. Parfois, il est nécessaire de réaliser de la rééducation ou des exercices d’auto rééducation lorsque l’articulation est légèrement enraidie. Une autre complication est l’œdème de l’avant-pied qui peut persister plusieurs mois. Soulignons que ces complications sont rares.

Par ailleurs, lorsqu’elle est : indiquée, la chirurgie de le hallux valgus et des orteils permettent d’améliorer le confort et le chaussage. Aussi, elle permet de diminuer les douleurs aussi bien à la marche qu’au repos. Il est donc recommandé de toujours consulter dès que possible.