Actualité

Devenir orthophoniste : Etudes, missions, emploi

L’importance du secteur médical est reconnue aujourd’hui dans le monde entier. Il y a des spécialistes dans chaque domaine et c’est pour le bien de tout le monde.

Les spécialistes traitant des troubles de la communication chez les enfants et adultes sont les orthophonistes. Cette profession est nouvelle et pleine d’essor. Quelles sont les missions incombant à ce spécialiste ?

Lire également : Travailleurs : comment éviter les accidents de travail ?

L’orthophoniste : qui est-ce ?

Le métier d’orthophoniste consiste en la correction de troubles de communication. Il peut intervenir dans les cas de difficultés à s’exprimer, à écouter, défaut de prononciation et de retard de langage chez l’enfant comme chez l’adulte.

Ces carences en communication peuvent encore être désignées par les termes : dyslexie, dysphasie, bégaiement etc.

A lire aussi : Comment gérer son stress ?

Cependant, le travail du spécialiste orthophoniste va au-delà des troubles de communication selon oikia-sante. D’autres troubles entrent dans son champ d’intervention à l’instar des troubles neurologiques, des troubles du spectre autistique, la surdité, les maladies génétiques ou neurodégénératives.

Généralement, il intervient auprès des enfants mais il peut également officier auprès des adultes et plus précisément auprès des patients atteints d’AVC.

Il travaille en accord avec d’autres spécialistes comme les infirmiers ou masseurs-kinésithérapeutes et peut exercer en profession libéral.

Quelles sont les missions de l’orthophoniste ?

D’abord, l’orthophoniste a un rôle de prévention des déficiences et troubles de communication qui peuvent survenir. Ses missions principales sont : le dépistage des dysfonctionnements et la rééducation. Afin d’y arriver, il doit tenir compte des facteurs psychologiques, sociaux économiques et culturels du patient.

Selon la nature du problème identifié, il propose la solution adéquate pour une remise à niveau des fonctions. L’orthophoniste fait généralement appel à des techniques ludiques.

Toutefois, il peut adapter les exercices en fonction de chaque patient. Globalement, sa mission consiste à informer, conseiller, sensibiliser et traiter.

Quelles sont les qualités requises pour devenir orthophoniste ?

L’orthophoniste doit être habilité à identifier les déficiences dans le son de la voix, de la respiration et aussi au niveau de la déglutition.

De ce fait, le métier requiert beaucoup de patience et une attention particulière. Aussi, il faudrait avoir un bon sens des relations humaines.

L’envie est une qualité nécessaire dans toute activité. Elle est donc présente dans ce métier. Le bon orthophoniste doit avoir l’envie de toujours mieux faire et de se former encore plus. Il doit être à l’affût des nouvelles études et connaissances pouvant l’aider dans la réalisation de sa tâche.

Quelles études ou formations peut-on faire pour devenir orthophoniste ?

Le métier d’orthophoniste exige un certificat de capacité d’orthophoniste (CCO). Il s’obtient après 5 années de formation dans n’importe quel centre lié à un UFR de médecine.

Le cursus inclut des clauses réduisant le nombre de personnes admises et des apprentissages en anatomie, linguistique, phonation, psychologie, physique acoustique.

Une sélection rigoureuse est faite avant l’entrée en formation et requiert un diplôme équivalent. Les modalités de ce concours peuvent différer suivant l’institution en charge mais toujours est-il que tout candidat doit avoir une parfaite maîtrise de la langue française.

En résumé, le métier d’orthophoniste est un métier qui n’est pas ouvert à tous. Il est essentiel d’avoir certaines capacités et de pouvoir se mettre au service de ses patients.