Actualité

Légalité du poppers et ses utilisations

Encore appelé « poppy poppers », le poppers est une substance vasodilatatrice aux effets relaxants et euphorisants. Initialement destiné au corps médical pour le traitement de maladies cardiaques, il a vite été détourné. L’utilisation de cette substance est-elle légale en France ? À quelles fins est-il utilisé ? Voici l’essentiel à savoir.

Un usage sexuel

Reconnaissables à leur odeur semblable à celle d’un vernis à ongles ou d’une colle forte, les poppers sont inhalés pour relaxer les muscles.

A lire également : Comment Eviter l'échauffement des pieds ?

Ainsi, les utilisateurs peuvent booster leur libido avec le poppers amsterdam par exemple, très apprécié pour son accessibilité.

Sur le plan sexuel, ces substances permettent aussi :

Lire également : Comment profiter de sa retraite ?

  • d’optimiser les performances sexuelles ;
  • faciliter l’érection ;
  • dilater les sphincters afin de faciliter la sodomie ;
  • d’augmenter l’excitation ;
  • de retarder l’éjaculation ;
  • et d’accroître les sensations durant l’orgasme.

Considérés comme de véritables aphrodisiaques, les poppers sont principalement composés de nitrites d’alkyle aliphatiques ou cycliques.

C’est ce principe actif qui favorise la vasodilatation. C’est elle qui est responsable de l’hyper excitation provoquée par l’inhalation de ces flacons de vapeurs.

Il existe même des pops spécial sexe à base de nitrite d’Amyl. Disponibles en vente libre en France, les poppy poppers ne sont pas considérés comme des drogues. La raison avancée est plutôt simple : ils ne créent pas d’accoutumance et de sensation de manque.

Utilisation pour son côté euphorisant

L’effet vasodilatateur (oui, encore lui) créé va augmenter le diamètre des vaisseaux sanguins et relâcher les muscles, les sphincters en l’occurrence.

Le sang circule donc plus vite et on observe une diminution de la pression artérielle, ce qui va provoquer la sensation de chaleur dans tout le corps.

À ce stade, le consommateur de poppers rit de tout et de n’importe quoi. Il est détendu et ne ressent aucune sorte de pression.

Il est possible d’ouvrir le flacon dans une pièce et de laisser s’évaporer le produit ou, pour avoir plus de résultats, l’inspirer directement par la narine.

Bien que les risques liés à la consommation de poppers soient plutôt faibles, il en existe de très graves. On peut citer entre autres :

  • des rougeurs de la peau ou des yeux ;
  • de graves dégâts par brûlure à cause de son caractère inflammable ;
  • des inflammations des muqueuses au niveau des narines ;
  • manque d’oxygène dans le sang, voire la mort.

L’utilisation du poppers à travers l’histoire

Pour comprendre comment les nitrites d’alkyle sont devenus aussi populaires, il faut remonter plusieurs centaines d’années. En effet, les années 1800 ont été le théâtre de la découverte de ces substances.

D’abord utilisé comme médicament pour soigner les problèmes cardiaques, le nitrate d’amyle (de la famille des nitrates d’alkyle) a vu son utilisation exploser. Les populations venaient de s’apercevoir de ses effets secondaires intrigants.

Plus ils les utilisaient, plus ils ressentaient des étourdissements, une augmentation de leur flux sanguin et un grand sentiment d’euphorie.

Le nitrate d’amyle devient ainsi une substance récréative plutôt que médicinale. C’est dans ce contexte que les jeunes (et la communauté homosexuelle en particulier) se le sont approprié. Ils l’utilisaient pour pratiquer des activités sexuelles, celles anales notamment.

Aujourd’hui, la population de consommateurs de poppy poppers est beaucoup plus variée. Le but recherché n’étant plus uniquement sexuel, les nitrites d’alkyle sont inhalés pour s’amuser et se détendre, ou rigoler et ne penser à rien pendant quelques minutes.