effets secondaires de la spiruline

Quels sont les effets secondaires de la spiruline ?

La spiruline est un complément alimentaire d’origine végétale qui regorge de plusieurs types de nutriments. Ces derniers concourent à la protection, à l’entretien, au maintien et à la régénérescence du corps humain. Cependant, de récentes études ont montré que la spiruline doit être prise avec précaution pour éviter d’engendrer un autre problème de santé à l’organisme. Ainsi, des précautions particulières doivent être prises avant sa consommation. Voici un zoom sur les effets secondaires de la spiruline.

À propos de la spiruline

Offrant plusieurs bienfaits à la santé, la spiruline est un complément alimentaire naturel très recherché dans les officines ou en ligne. Elle est fabriquée à base d’algues de couleur verte ou bleue appartenant à la famille des cyanobactéries. Le Tchad est l’un des pays au monde où on les retrouve le plus, car elles vivent dans des eaux douces et chaudes.

A lire également : Comment obtenir le deap ?

Elle est disponible sous plusieurs formes : gélule, comprimé, poudre, paillette, etc. Fort riche en fer et en protéine, elle est conseillée en cas de fatigue chronique. D’autres nutriments comme les oligoéléments, les acides gras, les vitamines apportent à l’organisme ce dont il a besoin pour être en bonne santé. Il y a des mesures particulières à prendre avant la consommation de la spiruline pour éviter les effets secondaires.

Quels sont ses effets secondaires ?

Les effets secondaires de la spiruline sont dus à son fort taux de composition en nutriments. Une fois consommée, elle peut augmenter la teneur en fer, protéine, calcium de l’organisme.

A lire également : Où acheter le meilleur CBD ?

En effet, consommée à forte dose, la spiruline peut entraîner un dysfonctionnement des organes en occurrence le rein, le foie, le pancréas. Les effets secondaires les plus courants de la spiruline sont les céphalées et les troubles de la digestion. Ces derniers peuvent se manifester par des ballonnements, des envies de vomissement, la diarrhée et la constipation. Une forte consommation peut être à l’origine de la coloration des selles.

La spiruline a des effets secondaires qui peuvent être néfastes à l’organisme. Néanmoins, il est possible de réduire ou limiter ces effets en réduisant par exemple sa consommation. L’avis d’un médecin peut aussi s’avérer important dans la prise de ce complément alimentaire.

Comment limiter ses effets secondaires ?

Il est très facile de profiter des bienfaits de la spiruline. Il suffit de prendre des mesures pour les réduire après la consommation. La meilleure manière est de commencer la prise petitement avant d’augmenter au fur et à mesure la dose.

Généralement, 2 ou 3 prises matin/soir ou matin/midi/soir sont recommandées quotidiennement. Cela équivaut à une consommation de 3 à 5 grammes chaque jour. Afin d’aider l’organisme à accepter le nouveau complément et s’y habitué, préférez au début une consommation d’environ 1 gramme/jour. Vous pourrez augmenter la dose en fonction de vos besoins jusqu’à atteindre la posologie recommandée.

En dehors de ces précautions, garantissez la qualité de votre spiruline en n’achetant que celle bio. Autrement dit, celle qui est sans toxine et métaux lourds. Seules les spirulines produites à base de produits entièrement bio offrent des bienfaits irréprochables. Ils sont de hautes qualités et sans effets secondaires. Elle est par exemple très utile pour la femme enceinte en cas d’anémie et contribue au renouvellement des tissus.