Quand prendre Harpagophytum ?

Originaire d’Afrique australe, l’Harpagophytum tire son nom des minuscules crochets qui recouvrent ses fruits. Historiquement, l’Harpagophytum a été utilisé pour traiter la douleur, les problèmes hépatiques, rénaux, la fièvre et le paludisme. Il a également été utilisé dans les pommades pour guérir les plaies, les furoncles et autres problèmes de peau. L’Harpagophytum a été introduite en Europe au début des années 1900. Ainsi, on peut prendre l’Harpagophytum quand on a certains problèmes sanitaires spécifiques.

Prendre l’Harpagophytum quand on désire guérir de l’arthrose

Plusieurs études montrent que la prise de l’Harpagophytum pendant 8 à 12 semaines peut réduire la douleur et améliorer le fonctionnement physique des personnes souffrant d’arthrose. Une étude de 4 mois portant sur 122 personnes souffrant d’arthrose a comparé l’Harpagophytum a un médicament européen de premier plan pour le soulagement de la douleur. Les personnes qui ont pris l’Harpagophytum ont eu autant de soulagement de la douleur que les personnes qui ont pris le médicament. Par contre, ceux qui ont pris l’Harpagophytum ont eu moins d’effets secondaires et ont eu moins besoin d’analgésiques tout au long de l’étude.

A lire également : Comment savoir si la rate est enflée ?

Une analyse de 14 études impliquant l’Harpagophytum pour traiter l’arthrite a révélé que l’Harpagophytum pouvait soulager les douleurs articulaires. De même, un examen de 12 études impliquant l’Harpagophytum dans le traitement de l’arthrite ou la lombalgie a révélé que l’Harpagophytum était au moins modérément efficace pour l’arthrite de la colonne vertébrale, de la hanche et du genou. On peut donc prendre l’Harpagophytum quand on désire traiter l’arthrose.

Prendre l’Harpagophytum quand on veut traiter ses douleurs au dos et au cou

Des preuves préliminaires suggèrent que l’Harpagophytum peut aider à soulager les douleurs au cou et au bas du dos. Dans une étude portant sur 63 personnes souffrant de douleurs légères et modérées au dos, la prise d’un extrait standardisé d’Harpagophytum a procuré un soulagement modéré des douleurs musculaires.

A lire aussi : Fleur de CBD : quels bienfaits pour le sommeil et le stress 

Il y eut une étude plus large portant sur 197 hommes et femmes souffrant de lombalgie chronique. Ceux qui ont pris l’Harpagophytum chaque jour durant un mois ont déclaré qu’ils avaient moins de douleurs et avaient besoin de moins d’analgésiques que ceux qui prenaient un placebo.

Une étude de 54 semaines a comparé 38 personnes qui ont pris l’Harpagophytum, à 35 personnes qui ont pris un autre analgésique. Pour ces 38 personnes, l’Harpagophytum fonctionnait aussi bien que l’analgésique pour soulager la douleur. Par contre, l’analgésique dont il est question ici augmente le risque de problèmes cardiaques.

Par ailleurs, de nombreux herboristes professionnels suggèrent que l’Harpagophytum peut aider à traiter les maux d’estomac, la perte d’appétit, les maux de tête, les allergies et la fièvre. Des préparations spécifiques d’Harpagophytum sont également appliquées sur la peau pour guérir les plaies, les ulcères, les furoncles et les lésions cutanées.

Prendre l’Harpagophytum en étant conscient de ses potentiels effets secondaires

La prise d’Harpagophytum est sûre pour la plupart des adultes lorsqu’on en prend modérément par voie orale à des doses appropriées. Toutefois, on peut rencontrer des effets secondaires. L’effet secondaire le plus courant est la diarrhée. Environ 8 % des personnes participant à une étude de recherche ont développé une diarrhée. D’autres effets secondaires possibles comprennent des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales, des maux de tête, des bourdonnements d’oreilles…