Seniors

Comment bien choisir son monte-escalier ?

Comment bien choisir son monte-escalier ?

Vous êtes une personne âgée avec une maison et vous avez besoin d’un monte-escalier ? Dans un souci croissant de sécurité, les monte-escaliers améliorent le bien-être à la maison d’une partie de la population. Cet article vous donne les informations cruciales pour choisir votre monte-escalier.

Quels sont les critères déterminants pour choisir des monte-escaliers ?

Au-delà de l’ergonomie du monte-escalier qui est l’aspect le plus fondamental à considérer, ils se doivent aussi d’avoir une facilité d’utilisation et être confortable comme les modèles de monte-escalier debout.

A lire aussi : Comment recuperer du muscle après une perte de poids ?

Prendre en considération les contraintes physiques de l’utilisateur

Pour bien choisir son appareil, il faut avant tout prendre en compte les contraintes physiques qui touchent son futur usager. En fonction de l’usage de ses jambes ou de ses bras, le monte-escalier ne sera pas le même. Il faut également prendre en compte la possibilité de pouvoir s’asseoir ou non, du poids de l’usager et de son sens de l’équilibre. En fonction de l’aide dont pourrait bénéficier le nouvel utilisateur du monte-escalier, le choix du monte-escalier diffère. Enfin, la commande du siège doit être pratique et s’adapter à la morphologie de l’utilisateur.

Prendre en compte les contraintes potentiellement techniques du domicile.

Il existe parfois certaines contraintes liées à l’habitation qui peuvent rendre plus difficile l’installation des monte-escaliers dans un domicile. Les monte-escaliers doivent impérativement se conformer à la largeur de l’escalier pour l’installation. La forme doit aussi correspondre tout comme le nombre d’étages qui existent au sein de l’habitation. Enfin, faites en fonction des espaces disponibles au bout des escaliers et de la hauteur du plafond des cages d’escalier.

Lire également : Seniors : comment gérer une insuffisance cardiaque ?

Pour résumer, voici les critères à considérer :

  • l’ergonomie
  • les conditions d’installation
  • le modèle adapté aux besoins et contraintes de l’usager
  • le nombre d’étages
  • le niveau de mobilité de l’usager

Faut-il choisir un modèle neuf ?

Vous pouvez soit acheter un modèle neuf ou d’occasion ou en louer un de manière occasionnelle.

La location

Vous pouvez aussi faire le choix d’une location de monte-escalier qui peut se révéler être beaucoup plus judicieux si jamais le handicap qui vous touche ou frappe un proche est temporaire. Par exemple, en raison d’une mauvaise chute qui a amoindri la mobilité de votre conjoint, mais vous savez qu’il retrouvera cette dernière bientôt. À l’inverse, si malheureusement votre situation est irréversible, il est préférable d’opter pour un achat.

L’appareil d’occasion

Vous pouvez aussi opter pour un modèle d’occasion si votre budget est assez restreint et ne vous permet pas d’acheter un modèle neuf. Les montes escaliers d’occasion sont donc une alternative assez intéressante à condition que ces derniers soient en bon état et fonctionnels. Si vous choisissez cette option, soyez sûr que la fiabilité soit de mise. De même pour les éventuelles garanties, le service après-vente , le service de réparation et d’entretien proposé.

Faire un devis

N’hésitez pas à demander un devis auprès de différentes enseignes comme le leader mondial dans le domaine Stannah pour avoir un modèle adapté à vos besoins et du prix. Stannah propose une variété de modèles attractifs sur le prix avec un confort et une sécurité inégalés. Avec rail ou sans rail, assis ou debout, il y a tout ce qu’il vous faut chez Stannah ou sur internet avec d’autres magasins de ce genre.

Comment bien choisir son monte-escalier ?

Quels sont les différents modèles de monte-escaliers ?

Il existe 5 modèles de monte-escaliers qui vous sont proposés ici afin de bien choisir celui qui correspond le plus à vos besoins.

Le monte-escalier électrique

Le plus répandu et le plus connu, le monte escalier électrique est un fauteuil fixé avec du rail qui permet une installation le long des escaliers pour une pratique optimale. Les commandes de ce dernier sont mises sur le siège et au niveau des deux extrémités des escaliers. Le prix moyen chez une grande enseigne comme Stannah est de 3 000 €.

La chaise élévatrice

Utilisable sur plusieurs étages, la chaise élévatrice s’installe peu importe le domicile que vous avez. Le rail est fixé au niveau du mur ou du plafond et pas sur les escaliers. Le siège est attaché avec un tube au niveau du rail. La chaise élévatrice possède de nombreux atouts considérables avec son siège.

Le premier étant de permettre d’avoir encore de l’espace disponible dans les escaliers. Les modèles sont assez divers et peuvent s’adapter aux fauteuils roulants ou aux personnes à mobilité peu faiblement réduite. La charge maximale d’une chaise élévatrice est de 125 kg.

La plateforme pour fauteuil roulant

Ces types de monte-escaliers prennent la forme de plateforme et sont destinés aux personnes en fauteuil roulant. Sans quitter leur fauteuil roulant, les utilisateurs de ces plateformes peuvent, grâce à l’aide d’une commande, se hisser jusqu’à l’étage supérieur. Certains appareils ressemblent à des petits ascenseurs et d’autres s’utilisent à l’aide du rail parallèle aux marches de l’escalier pour une montée en toute sécurité. Le prix standard est de 12 000 €.

Le miniascenseur

Véritable ascenseur en version miniature, le fonctionnement de ce type de monte-escalier correspond à tout égard aux ascenseurs classiques. La charge supportable par les miniascenseurs peut grimper jusqu’à 250 kg, ce qui assure une bonne sécurité. Le prix moyen est de 15 000 €.

Le monte escalier debout

Idéal pour la sécurité de personnes souffrant de douleurs articulaires ou dorsales, le monte-escalier debout est idéal pour une installation dans le domicile d’une personne qui subit des douleurs en position assise. Le prix de départ est de 2 500 €.