Comment gérer son stress ?

gérer le stressSavoir peut devenir une ressource décisive dans de nombreuses situations.

Cependant, lors d’un entretien d’emploi, d’un examen ou d’une réunion importante, il est difficile de s’engager dans des exercices de relaxation .

A lire également : Pourquoi se mettre au yoga ?

Pour gérer le stress dans de telles conditions, il est intéressant de connaître certaines techniques qui sont à la fois discrètes et efficaces, qui ne nécessitent pas d’emplacement spécifique, de matériel ou de mouvements difficiles à expliquer.

Gestion du stress dans toutes les situations

Qu’ il s’agisse d’attendre une décision ou une nouvelle importante, d’une situation de travail délicate, d’un examen, d’une entrevue ou de toute autre situation où le stress est une agression, nous avons rarement le contrôle de notre environnement.

A découvrir également : Se servir des huiles pour sa santé : comment procéder ?

Nous devons composer, sans avoir la possibilité de nous installer confortablement, avec nos repères et objets pour nous aider à revenir au sommet, ni pour nous isoler, encore moins nous allonger ou pratiquer des exercices.

Dans ces conditions, la gestion du stress nécessite de recourir à des exercices simples et rapides. De tous ceux qui existent, voici deux qui utilisent seulement la respiration et peuvent être pratiqués dans n’importe quelle condition.

Premier exercice : Cycles respiratoires

Dans ce premier exercice, qui est plus à pratiquer de manière « préparatoire », nous compterons le nombre moyen de vos cycles de respiration et utiliserons cette information comme indicateur pour gérer votre stress.

Je vous rappelle qu’un cycle de respiration complet comprend :

  • Un temps d’inspiration, quand l’air pénètre dans lepoumons ;
  • Un temps de rétention poumons pleins, environ une seconde ;
  • Temps d’expiration, lorsque l’air sort des poumons ;
  • Un temps de rétention poumons vides, environ une seconde.

Ces 4 fois sont aussi régulières que possible, comme indiqué dans le schéma ci-dessous.

Peu importe si vous comptez tous les cycles pendant la durée totale de l’exercice, ou si vous comptez le nombre de cycles par minute, puis la moyenne. La principale chose dans cet exercice de stress est de maintenir un rythme régulier des cycles respiratoires pendant 2 à 3 minutes.

Comment utilisez-vous ces données lorsque vous souhaitez gérer efficacement le stress ? Eh bien, vous devez savoir que la moyenne pour une personne au repos est entre 12 et 20 cycles par minute.

Yogi, experts en respiration lente grâce à la méditation et aux exercicesrépété sur le souffle, ils peuvent tomber à 6 cycles par minute, mais je vous recommande fortement de ne pas viser cet objectif à court ou même à moyen terme ! Cela peut être dangereux car la pratique incontrôlée de l’apnée et de faire un malaise en entretien complet n’aide pas à gérer le stress…

Répéter cet exercice vous permet de déterminer votre moyenne et, à partir de cet indice, d’évaluer votre niveau de stress pour agir en conséquence.

Mais l’intérêt de cet exercice est aussi qu’il utilise, comme leLe principe suivant est décrit dans notre argumentation sur l’utilisation des sens dans la relaxation : se concentrer sur vos propres sens à travers l’exercice mobilise des zones particulières du cerveau qui nous permettent de détacher temporairement de les problèmes qui l’occupent. En outre, cet exercice favorise l’oxygénation du cerveau et donc sa relaxation, ce qui est essentiel pour gérer lastress.

En pratiquant régulièrement, vous commencez déjà à habituer votre esprit et votre corps à répondre à ce type d’exercice, favorisant ainsi les effets du deuxième exercice que nous verrons ensemble.

Concentration sur les narines

Comme vous le verrez, ce deuxième exercice est très intéressant, car il s’intègre vraiment dans n’importe quelle situation, quel que soit l’emplacement ou le contexte. C’est inévitable.

Tout d’ abord, placez les deux doigts du milieu chacun d’un côté du nez, et le bout des doigts doit être dans une zone située entre le bout de l’os au sommet du nez et les ailes du nez.

Le but est de sentir les mouvements des narines tout en respirant, de sorte que vous pouvez trouver la position idéale après quelques tests.

Au cours de la phase deinhalation, sentez vos narines se dilatent et poussez sur vos doigts, puis, à l’expiration, revenez à leur place.

Après une minute en se concentrant sur le mouvement des narines sur les doigts, retirez-les. Continuez à vous concentrer sur vos narines. Essayez de les entendre se développer sur l’inspiration, sentir l’air frais entrant dans vos narines avant de vous sentir le ariaSci tiède.

Avec un peu de pratique, vous serez en mesure de passer directement à l’étape deux, sans recourir à la pression des doigts.

Prenez les devants.

En conclusion, je ne peux que répéter mes recommandations habituelles : pour gérer efficacement votre stress , vous devez pratiquer avant d’en avoir besoin ! La pratique régulière et répétée ancre les techniques et vous permet d’aller directement au but. Lorsque vous en avez besoin, vous devez être en mesure d’utiliser ces exercices réflexes,sans avoir à chercher et surtout sans ajouter à votre stress.

Sources :

Ces 2 exercices sont adaptés des exercices proposés par Patricia Fosse dans son livre 102 exercices de relaxation flash pour remédier au stress : Détendez-vous pour trouver une paix et une relaxation profondes, par Edizioni Recto Aquseau.

Vous cherchez plus d’exercices de bureau ?


  • Office Relax #5 : Lutter contre la fatigue oculaire

    La fatigue oculaire est une maladie de plus en plus courante, car nos habitudes de travail changent. La fatigue oculaire peut rapidement nous transformer en zombies aux yeux rouges. En outre, il est l’origine de […]


  • Relaxation au bureau n° 4 : créer l’épiphanie et stimuler la créativité

    L’

    épiphanie est ce moment de grâce que nous avons tous vécu. Ce moment où, soudain, un problème trouve sa solution. Ça fait des heures quenous étions à la recherche et il suffisait de couper […]


  • Déconnexion numérique, mode d’emploi — Relax in Office N°3

    Digital Disconnect est devenu un droit depuis le 1er janvier… mais beaucoup ont du mal à le faire respecter. Dans le cadre de la série d’articles sur la relaxation dans le […]


  • En attente de ralentir : Office Relax #2

    Ralentissez ! C’est une injonction qui peut sembler totalement incongrue dans notre société, où l’immédiat est devenu la règle. Mais ralentir ne signifie pas diminuer les performances, en fait. Ce n’est probablement rien […]