Pourquoi les gens sont pessimistes ?

Alors que les Français se disent surtout heureux dans leur vie quotidienne, ils sont encore majoritairement pessimistes et défaitistes en ce qui concerne leur niveau de vie, leur statut social et leur avenir. Si les données montrent des résultats relativement favorables en ce qui concerne les conditions de vie des Français, pourquoi sont-elles si pessimistes ? — Lazyllama/Shutterstock.com

A lire en complément : Comment devenir ingénieur en environnement ?

LA SITUATION ACTUELLE DES FRANÇAIS DANS LA SOCIÉTÉ

Récemment, l’Insee a publié un article sur le portrait social de la France et surtout sur la vie des Français. Les chiffres montrent qu’ils bénéficient d’un statut social beaucoup plus avantageux qu’auparavant. Impression qui est assez différente sur l’opinion des Français sur leur propre vie quotidienne.

Tout d’abord, lorsque nous mettons l’accent sur leur niveau de vie, on se rend compte que cela s’est considérablement amélioré ces dernières années, surtout depuis la fin des années 70. D’autre part, en termes de mobilité sociale, les Français sont beaucoup plus chanceux qu’avant. En effet, il est passé de 15 à 28 % pour les hommes, et beaucoup plus pour les femmes : de 12 à 40 %. L’INSEE explique également que l’obtention d’un statut social favorable est aujourd’hui plus facile. Alors qu’en 1977, une femme avait près de 28 chances de devenir un cadre supérieur plutôt qu’une employée, en 2015, elle n’en avait que 8. Une amélioration notable.

A découvrir également : Les bienfaits du CBD sur le stress : que disent les études scientifiques à ce sujet ?

En ce qui concerne la modification du milieu de vie, c’est chez les femmes que l’amélioration est la plus évidente. En effet, à la fin des années 1970, ils avaient plus de 30 chances d’avancer sur le plan social, contre 8 en 2015. Chez les hommes, les résultats restent relativement stables et élevés.

D’autre part, les Français jouissent d’un niveau de vie beaucoup plus appréciable. De 1975 à 2016, elle a augmenté de près de 70%, avec, n’oublions pas, un ralentissement de la crise de 2008 et une forte augmentation à partir de 2013. Il importe également de noter que cette augmentation n’a pas affecté les inégalités sociales et le taux de pauvreté. Social les inégalités sont en effet beaucoup plus faibles qu’en 1970 et, grâce au système socio-fiscal français, les populations les plus pauvres ont été épargnées des effets de la crise de 2008.

En termes de santé, l’INSEE révèle également des résultats relativement positifs. La France fait partie intégrante des pays européens ayant la meilleure espérance de vie, c’est-à-dire 85,3 ans pour les femmes et 79,4 ans pour les hommes. Ces données se sont améliorées depuis 2007:0 ,9 ans pour les femmes et 2 ans pour les hommes. Par ailleurs, dans le rapport Panorama de la santé 2019, l’OCDE met en évidence le système de santé français, représentant 11 % du PIB du pays. En effet, efficace, elle permet à près de 90% des Français d’avoir facilement accès à un médecin, même si certains secteurs ont du mal à en avoir plus. À cela s’ajoute la bonne prise en charge des patients par le personnel hospitalier.

QUE PENSENT LES FRANÇAIS DE LEUR VIE QUOTIDIENNE ?

Malgré cela, le fossé entre les données et l’opinion des Français sur leur statut social et leur la vie personnelle s’élargit encore aujourd’hui. Mais si les données sont si positives, pourquoi les Français sont-ils si pessimistes quant à leurs modalités sociales et à leur avenir ?

Le pessimisme des Français s’est considérablement accru ces dernières années. En effet, selon la plupart des Français, leur mode de vie et leurs conditions se détériorent de jour en jour.

En lisant ce graphique, nous pouvons constater que l’écart s’élargit entre le niveau de vie qui augmente énormément et le point de vue négatif que les Français ont sur lui au fur et à mesure que les années avançent. En effet, entre 1979 et 2016, le nombre de personnes pensant que leur niveau de vie s’est amélioré a été divisé par plus de deux. Cependant, selon les experts, les causes de ce pessimisme restent floues et la plupart de l’opinion publique s’interroge sur le rôle que l’État devrait jouer pour améliorer leur niveau de vie.

QU’EN EST -IL DU POSITIONNEMENT DES FRANÇAIS DEVANT L’ÉTAT ?

On le voit quotidiennement : les Français expriment leur pessimisme sur les réseaux sociaux ou dans les débats publics. Ce pessimisme presque commun à tous les Français l’Etat de se concentrer uniquement sur ces catégories sociales, laissant les minoritaires sur la question. En effet, la négativité de certains Français cible souvent les groupes sociaux les plus défavorisés, y compris les domaines éducatifs prioritaires. Ces derniers manquent cruellement de ressources dans l’enseignement scolaire, principalement pour des raisons politiques.

Ainsi, le rôle de l’État et les données qu’il établit face à la plupart des opinions publiques pessimistes quant à son avenir constituent un véritable cercle vicieux. Si les Français expriment tant de pessimisme, peut-être que les services publics ne mettent pas suffisamment en avant ces données, qui ne sont pas si mauvaises. Mais la situation actuelle semble encore peu propice à un tel changement.